La vidéo dans la stratégie webmarketing : les points clés à respecter

Calypso - la vidéo en Nouvelle-Calédonie et à Nouméa

Afin que votre vidéo soit bien perçue par vos clients et potentiels clients, la qualité doit primer avant tout.  

Souvent j’entends de phrases autour de moi du genre “aujourd’hui tout le monde peut tourner une vidéo avec un téléphone portable…”. En effet, tout le monde PEUT tourner et monter une vidéo.

La question c’est plutôt si tout le monde SAIT tourner et créer une vidéo qualitative et efficace.

Qu’elle sont les points non-négligeables dans le tournage d’une vidéo professionnelle ?

1. La définition du besoin

Avant de commencer avec votre projet vidéo soyez sûr d’avoir bien cerné votre besoin de communication.

  • Quel est le but que vous souhaitez atteindre avec votre vidéo ?
  • Quelle est votre cible ?

Votre choix est large :

  • Augmenter la visibilité de votre entreprise en ligne
  • Promouvoir un produit ou un service
  • Améliorer votre image de marque
  • Communiquer autour d’un évènement
  • Faire comprendre le fonctionnement d’une nouvelle rubrique sur votre site web…

Avec une vidéo efficace, vous pouvez atteindre de nombreux internautes en très peu de temps.

Tous les jours de nombreuses vidéos sont mises en ligne, non seulement en Nouvelle-Calédonie, mais dans le monde entier.

Il est donc plus que jamais important que vous créez une vidéo parfaitement adaptée à votre cible, visible sur le web et facilement compréhensible…sinon elle sera aussi vite oubliée, ou dans le pire des cas, tout simplement ne jamais visionnée.

2. Le choix du bon format vidéo

N’oubliez pas le story board derrière la vidéo : racontez avant tout une histoire afin de montrer la personnalité de VOTRE marque. Respectez votre charte graphique et l’image que vous véhiculez au quotidien à vos clients.

Mon conseil personnel : mettez en avant l’humain.

Faites parler quelqu’un de votre entreprise, ou demandez à vos équipes d’être filmé. Derrière chaque entreprise et chaque société se cachent de vraies personnes. Montrez-les et gagnez davantage la confiance de vos clients en ligne !

Aujourd’hui, les lecteurs en ligne comme Youtube adorent les vidéos en haute définition. Rangez donc vos belles caméras vintage et choisissez le bon format de votre vidéo.

Vous devriez au moins créer une vidéo HD de 1920×1080 pixels (aujourd’hui quasiment toutes les caméras enregistrent dans ce format), ou encore mieux en 4K 3840×2160 pixels.

Concernant le format, n’oubliez surtout pas que, parfois, une bonne connexion Internet n’est pas au rendez-vous en Calédonie et que les lecteurs vidéo sur Internet comme Youtube alterneront la qualité de l’image montrée en fonction du débit Internet disponible.

Ne soyez pas étonné que votre vidéo s’affiche uniquement en 720p ou moins. Vous pouvez augmenter la résolution, par exemple sur Youtube, en cliquant sur la petite roue dentée en bas à droite du lecteur.

C’est une petite astuce qui peut devenir très importante surtout dans l’affichage d’une vidéo à 360°.

3. La création du story board de la vidéo

C’est très bien, vous avez défini votre cible, le but de votre vidéo ainsi que son format. La prochaine étape sera maintenant de définir le contenu vidéo.

Les 10 premières secondes sont les plus importantes dans une vidéo. Pendant ces 10 secondes vos internautes décideront s’ils ont envie, ou non, de regarder votre vidéo jusqu’au bout.

Mettez-vous toujours à la place de vos clients et réfléchissez comment vous pouvez attirer leur attention. Fixez l’ordre des informations que vous souhaitez montrer, en commençant par le premier plan (qui commence généralement avec le logo de votre entreprise ou un titre spécifique) jusqu’aux dernières secondes.

Si vous êtes dans l’optique de créer une chaîne de vidéos ou aussi appelé une WebTV, optez pour la création d’un plan entrée / sortie qui sera pareil dans toutes vos vidéos afin que vos internautes reconnaissent en une seconde qu’ils s’agit de votre marque.

4. La bonne durée

Keep it short !

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le prochain Steven Spielberg de Nouméa et vos internautes ne demanderont surtout pas des vidéos de plusieurs dizaines ou vingtaines de minutes.

Les documentaires de 52 minutes s’inscrivent certes parfaitement dans un programme télé habituel, mais même pour ce genre de format la partie substantielle ne fait jamais plus d’une demie-heure voire uniquement 20 à 25 minutes – le reste est du pure remplissage.

Sur le web, optez pour des vidéos courtes de 1 minute 30 secondes à 3 minutes maximum.

La chose la plus délicate dans la production d’une vidéo diffusée sur le web est la création, d’où l’intérêt de laisser un professionnel de la matière créer une vidéo courte, efficace et qui sait convaincre vos internautes à 100% en très peu de temps.

5. La qualité vidéo

Nous en avons déjà parlé au début de l’article : la qualité est certainement la chose la plus importante dans votre vidéo !

Oubliez donc de tourner une vidéo professionnelle avec un smartphone (oui, vous avez un cousin qui a récemment acheté le tout dernier iPhone mais…croyez moi, parfois vaut mieux laisser un professionnel le faire).

Comme pour la photographie, l’équipement de tournage doit être un équipement pro : la résolution de l’image, l’éclairage sur les différents plans, les sons enregistrés

Une vidéo qui n’est pas stabilisée donnera le mal de mer à vos internautes et surtout une image “low cost” de votre entreprise.

Pensez également à varier vos plans (large, moyen, américain, rapproché, macro…), vos angles de prises de vue, les mouvements de la caméra (toujours stabilisés !)…et intégrez une musique libre de droit pour créer une vidéo professionnelle.

Avec la RGPD qui entrera en vigueur à partir de juillet 2019 en Nouvelle-Calédonie vous devez systématiquement veiller à demander l’autorisation au droit à l’image à tous vos participants ou acteurs.

6. Diffusion de votre vidéo

Votre vidéo est prête, il est temps de la diffuser sur le web et vos réseaux sociaux !

Première petite astuce : optimisez le poids de votre fichier, car 50 GB pourront très rapidement demander un temps de chargement colossal pour uniquement quelques minutes de vidéo.

Aujourd’hui, votre premier réflexe devrait être la diffusion sur Youtube : 1 milliard d’utilisateurs, 4 milliards de vues par jour, 6 milliards d’heures de vidéo vues chaque mois

…vous pouvez quasiment être sûr que 80% de vos clients s’y retrouvent !

La bonne nouvelle c’est que le moteur de recherche Google référence aujourd’hui des vidéos publiées sur Youtube. C’est-à-dire que vos vidéos devront non seulement être efficace et professionnelles, mais aussi bien référencée :

Pour cela, pensez

  • au bon titre de votre vidéo sur le web
  • à renommer systématiquement le fichier transféré sur Google
  • à une bonne description suffisamment longue (au moins 500 mots)
  • de bien choisir sa catégorie en ligne
  • à l’ajout de tags de référencement
  • à la création d’une miniature personnalisée (thumbnail)

Je sais, tout cela demande beaucoup de travail, et en effet, c’est un vrai métier 😉

7. Statistiques vidéo

Après quelques semaines de diffusion sur le web vous devez vérifier l’efficacité de votre vidéo en ligne.

Quand on a une durée de visionnage qui est trop courte par rapport à la durée de votre vidéo, vous devez éventuellement revenir sur deux questions et ajuster votre prochaine campagne de communication vidéo :

  • Est-ce que vous vous adressez à la bonne personne ?
  • Est-ce que votre contenu vidéo répond aux besoins de votre cible ?

Vérifiez également le nombre de vues, le taux de vue, des statistiques démographiques de votre audience, le nombre de nouveaux fans suite à la diffusion de votre vidéo…

Cela demande, encore une fois, beaucoup de travail, mais vous donnera des idées de comment ajuster et améliorer votre communication dans les mois à venir.

N’hésitez surtout pas à me poser toutes vos questions, je serai ravie de vous répondre et de discuter avec vous autour de la vidéo !

Votre Calypso